[ITW expert #3] Didier Bernard, leveur de fonds
Acceleration
December 9, 2020

Des experts pour accélérer le développement des startups HUB612

Les One2One du HUB612 ont été mis en place pour offrir un programme d’accompagnement sur-mesure aux entrepreneurs du HUB612. Chaque entrepreneur choisit les experts qu'il souhaite rencontré au HUB612 de façon individuelle afin de répondre à ses problématiques. Aujourd'hui, Didier Bernard répond aux questions du HUB612.

Interview de Didier Bernard, leveur de fonds

Didier Bernard, qui es-tu ?

J’ai commencé par enseigner à HEC. Puis j’ai suivi comme intrapreneur, puis entrepreneur, puis leveur de de fonds depuis près de 10 ans. Les startups peuvent faire appel à mon expertise pour trouver leur financement. Je suis passionné professionnellement par l’entrepreneuriat, la finance, la complexité et l’incertitude.

Présente-nous Rainmakers

Nous accompagnons les startups avant, pendant et après leurs levées de fonds. Autrement dit nous avons la conviction que la réussite se pense dès le début, se construit au fur et à mesure des tours successifs de financement et s’entretient entre les levées. Et que les experts externes peuvent y être utiles.

Pourquoi avoir accepté d’être expert One to One au HUB612 ?

L’expérience montre que le développement des startups obéit à des lois, à des règles du jeu. Participer aux One to One du HUB612 nous permet de faire connaître celles-ci, de partager notre expérience avec les entrepreneurs. Nous donnons et recevons dans ces échanges, avec l’idée qu’il en sortira forcément de la valeur ici ou là. Pour nous, être expert au sein du HUB612, c’est faire vivre la loi du don et du contre-don : lorsqu’on donne au système, le système vous le rend d’une façon ou une autre. Ce d’autant plus dans un écosystème aussi qualifié et sélectif que l’est le HUB612 !

Quelles startups as-tu déjà rencontré au HUB612 ?

Nous accompagnons à des degrés divers AboutGoods, MonPetitPlacement et YupWeGo, et avons rencontré de plus La Première Brique, Mastercontent et Abraxio lors des dernières cessions. Nous sommes hyper fans de nos clients, forcément et à juste titre, mais aussi des entrepreneurs que nous avons rencontrés, à chaque fois remarquables de maturité, de puissance et  d’engagement.

Quels sont les 3 points les plus souvent évoqués avec les entrepreneurs ?

Une startup, c’est un peu comme un carrosse qui serait tiré par un attelage hétérogène composé de la techno, du business, des RH et du financement. 90% de nos échanges lors des RV O2O se condense sur la coordination de cet attelage, sur la mise en cohérence des roadmaps, et notamment la roadmap de financement avec les 3 autres. Nous sommes amenés parfois à casser les rêves, le plus souvent à imaginer des solutions. Ensuite, notre travail, c’est la mise en œuvre.

Quelle est ton analyse du secteur en cette période de déconfinement ?

On a beaucoup craint que la crise sanitaire engendre une thrombose du système de financement. Dans les faits entrepreneurs et investisseurs ont fait preuve d’une forte résilience, ce d’autant plus que les PGE se sont révélés parfois bien utiles ! Bien sûr, les files d’attentes augmentent et la sélectivité avec elle, mais nous voyons plus une opportunité et une consolidation qu’une crise. Pour ceux que cela intéresse, nous sortons un dictionnaire de la levée de fonds, en partenariat avec nos amis de Legal Insight et de MG Consulting : www.rainmakers.fi/le-dictionnaire-de-la-levee-de-fond/

Nos derniers articles