Edito #2 En quoi la crise Covid-19 renforce-t-elle la théorie de l’effectuation ?

Avr 24, 2020

Il y a 6 mois, nous présentions notre nouveau nom HUB612 en mettant en avant nos valeurs de solidarité et de bienveillance au service de principes clés : offrir aux startups Tech un accompagnement centré sur l’HUmain et une ouverture inédite sur l’écosystème grâce à notre capacité à rassembler et fédérer les experts en favorisant la co-construction. Cette crise – soudaine – nous permet de mesurer à quel point notre positionnement fait sens. Apporter un accompagnement sur-mesure et répondre aux besoins très spécifiques des équipes (coaching de dirigeants, gestion délicate de trésorerie, redéfinition de modèles économiques, marketing opérationnel, communication de crise) sont plus que jamais au coeur de nos priorités. Nous menons, chaque jour ces missions, tambour battant, grâce aux outils digitaux et aux modèles collaboratifs développés en amont de la crise avec les acteurs clés que je remercie sincèrement de leur implication à l’image de Bpifrance, La Caisse d’Epargne Rhône-Alpes ou encore L’Agence Innovation.

 
Cette période nous montre aussi combien la posture entrepreneuriale est adaptée à l’incertitude, à la nécessité d’agir de manière efficiente ; elle  montre la pertinence de la théorie de l’effectuation qui m’est chère et qui est au cœur des actions du HUB612. Deux piliers de cette théorie nous semblent particulièrement justes en ce moment : “tirer parti des surprises” et “faire avec ce que l’on a”. Sur le premier point, il est évident que le confinement révèle ce savoir-faire si particulier des entrepreneurs à rebondir, à pivoter, à redéfinir des stratégies et à adapter leurs offres. De nombreuses startups ont par exemple basculé, solidairement, sur un modèle gratuit à l’instar de Gryzzly, Fire Tiger, Reecall, Cocoom, Watcha, Entraides ou encore France Barter qui donnent, durant toute la durée du confinement, gratuitement accès à leur solution facilitant le télétravail. Au-delà des aspects de gestion de crise, la situation met également en lumière leur capacité à créer rapidement de la valeur partagée en mettant les compétences humaines au coeur de l’action et en délivrant vite et de manière frugale. Ce point fait écho à cet autre pilier de la théorie de l’effectuation. Il faut en effet reconnaître que la situation exceptionnelle nous oblige à placer l’action au premier plan. La planification et les business plans n’ont de sens que pour engager l’action mais ne doivent en aucun cas être considérés comme gravés dans le marbre. En cette période où les moyens sont limités, nous mesurons combien savoir “faire avec ce que l’on a” est primordial. C’est le propre de l’entrepreneur : délivrer avec peu de moyens financiers, humains et franchir les étapes une par une. Avant tout compter sur l’HUmain.
 
Nous venons tous de franchir une première étape clé : la prise de conscience. Il nous reste à poursuivre notre mission en insufflant, progressivement, au sein des organisations, petites ou grandes, les bienfaits de la posture entrepreneuriale agile et libérée.